Deux dépouilles de dauphins retrouvées échouées en Vendée

  Ce vendredi, Ouest-France rapportait que la dépouille d’un jeune dauphin avait été retrouvée sur une plage de Saint-Jean-de-Monts, en Vendée, au bord de l’Océan Atlantique.

  Aujourd’hui, Emeline, une abonnée du blog, a informé Manipulation Marineland avoir également découvert le corps d’un dauphin sur une plage de Notre-Dame-des-Monts (une commune limitrophe),  ce matin même.
Elle a aussitôt prévenu les pompiers et les services techniques de la Mairie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


La relève a sans doute été prise par lObservatoire Pelagis, anciennement CRMM (Centre de Recherches sur les Mammifères Marins) de La Rochelle, qui coordonne au niveau national le Réseau National d’Echouage (RNE).
Le RNE, créé en 1972, regroupe les organismes habilités à intervenir en cas d’échouage de mammifères marins, et Pelagis avait pris en charge la dépouille trouvée le vendredi à Saint-Jean-de-Monts.

L‘Observatoire Pelagis rappelle :  « Les échouages de mammifères marins constituent une source de données et de prélèvements biologiques qui nous renseigne sur leur état de santé et celui de leur environnement. Afin d’acquérir le maximum d’informations, il est indispensable que tout échouage soit signalé à PELAGIS pour qu’intervienne le RNE. »

  •   Quel conduite tenir lors de la découverte d’un animal échoué ?

Sur son site, l’Observatoire Pelagis indique précisément la conduite à tenir en cas de découverte d’un animal échoué, vivant ou mort.
Il convient d’abord de les contacter en leur indiquant « le  lieu, l’espèce, la taille et l’état [de l’animal échoué] » afin qu’une personne habilitée à intervenir se rende le plus rapidement possible sur les lieux.
En cas d’animal trouvé mort, Pelagis indique en premier lieu : « Ne manipulez surtout pas l’animal afin d’éviter tout risque de transmission de maladie. »
Si l’animal est vivant, l’Observatoire indique aussi la conduite à tenir et les premiers secours à prodiguer à l’animal et précise qu’un phoque retrouvé sur la plage n’est pas forcément en difficulté.

Sur la liste des membres du RNE, vous pouvez trouver qui, dans votre secteur, est habilité à intervenir en cas d’échouage. En effet, l’Observatoire Pelagis le précise, « l’examen d’un mammifère marin échoué est obligatoire avant son élimination, il doit être effectué par une personne mandatée car le transport et toutes autres interventions sur les mammifères marins sont réglementés par la loi. »
Les autorisations sont délivrées par Pelagis, sous la tutelle du Ministère en charge de l’Ecologie.

Bravo à Emeline pour son signalement (et de nous avoir transmis  l’information et les photos !).
Les signalements, comme le rappelle l’Observatoire Pelagis, sont essentiels pour faire avancer les études et la recherche sur l’environnement des cétacés.

Il s’agit donc du deuxième échouage d’une dépouille de dauphin en quelques jours dans le même secteur. Bien que les causes de la mort des cétacés ne soient pas encore connues, cela a de quoi inquiéter. En effet, dans cet article de Sud Ouest relayé par C’est Assez !, on apprend que c’est le nombre inquiétant de 85 dépouilles de dauphins qui ont été retrouvées sur les côtes de Vendée et de Charentes-Maritimes, alors que « habituellement, il s’échoue entre 50 et 100 dauphins sur [ces côtes] chaque année, en général sur les trois premiers mois de l’année. »

Une moyenne annuelle atteinte donc ici en seulement 4 jours.

En cas de découverte d’animal échoué, vivant ou mort, appelez en premier lieu l’Observatoire Pelagis au 05.46.44.99.10 (numéro disponible 7 jours/7)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s